Valeurs

Syndrome de Down dans le sang maternel

Syndrome de Down dans le sang maternel


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Le souci de la mère pour la santé de son bébé pendant la grossesse est l'un des problèmes auxquels les gynécologues réfléchissent le plus lors de leurs consultations obstétricales. La science continue d'aider toutes ces futures mamans qui veulent savoir si leur bébé est en bonne santé le plus tôt possible et avec cet objectif, la recherche continue d'être encore plus précoce et plus fiable dans les diagnostics. Le résultat de cet effort de recherche est le détection du syndrome de Down dans le sang maternel.

Il n'est plus nécessaire d'attendre l'échographie de 12 semaines où une mesure du pli nucal est effectuée pour déterminer, toujours avec une certaine marge d'erreur, un éventuel syndrome de Down. En général, il a fallu attendre l'amniocentèse pour confirmer avec certitude ce diagnostic éventuel.

La bonne nouvelle est qu'à partir de la dixième semaine de gestation, il est possible de détecter des anomalies chromosomiques, simplement avec une prise de sang chez la mère qui ne présente aucun risque pour le fœtus. Ce test non invasif analyse l'ADN fœtal Elle est présente dans le sang de la mère et permet le suivi d'anomalies telles que le syndrome de Down, lié au chromosome 21, ou celles associées aux couples 13 et 18, les trois causes les plus fréquentes de retard psychomoteur.

Des études publiées à ce jour ont montré que le test a taux de détection allant jusqu'à 99%, avec seulement 0,1% de faux positifs. Il est indiqué non seulement pour les femmes enceintes à haut risque, mais également comme test de dépistage pour l'ensemble de la population générale.

Ce test a été rendu possible car il a été découvert que l'ADN fœtal peut être détecté dans le sang maternel même s'il est minoritaire et constitue moins de 15 pour cent du total. Avec cette technique, la présence du chromosome Y peut également être détectée, ce qui permet de connaître le sexe du bébé, ou le facteur Rh, en cas de risque de maladie hémolytique. Le test ne remplace pas le diagnostic prénatal habituel, comme les marqueurs biochimiques dans le sang maternel (triple screnning) ou l'échographie spéciale de 12 semaines, tous deux couverts par la plupart des assureurs maladie, mais s'appuie sur eux.

Marisol New. Editeur de notre site

Vous pouvez lire plus d'articles similaires à Syndrome de Down dans le sang maternel, dans la catégorie Maladies - désagréments sur place.


Vidéo: DPNI ou ADNflc: Test IONA - Dépistage trisomie 13,18 et 21 (Juin 2022).


Commentaires:

  1. JoJozuru

    N'alliez-vous pas rechercher Google.com?

  2. Moriarty

    Ils ont tort. Essayons de discuter de cela. Écrivez-moi dans PM, parlez.



Écrire un message